Assemblée Générale 2018

4 février 2018, Salle des fêtes, place du Général de Gaulle, à COUDUN

Ordre du jour

ASSOCIATION POUR LA PÊCHE ET POUR LA PROTECTION DU MILIEU AQUATIQUE

 

AMICALE DES PÊCHEURS DE COUDUN

.

 

 

 

Compte Rendu de l’Assemblée Générale du dimanche 04 février 2018

Cette 48ème Assemblée Générale s’est tenue à partir de 9h30 dans la salle des fêtes de Coudun, sous la présidence de J. Gasnot, assisté par son Conseil d’Administration au grand complet. Le Président rappelle que la société a été créée le 21 juillet 1970, date de parution au Journal Officiel. Les premières activités ayant démarré, sous la présidence de Michel Socard en 1968, l’Amicale fête cette année son cinquantième anniversaire. Le Président remercie les participants avant de présenter les invités. A la tribune se trouvaient Monsieur Jean Jopek, Président de la Fédération de l’Oise, Monsieur Joseph Sanguinette, rapporteur et vérificateur aux comptes, Monsieur Bruno Ledrappier, Président du SIAVA, qui avaient répondu à notre invitation. Monsieur Legrain, Maire Adjoint en charge des affaires culturelles, représentait la Mairie. Le Président profite de la tribune pour les remercier de leur soutien et des diverses subventions qu’ils nous aident à obtenir. 23 membres de l’Amicale des Pêcheurs, adhérents en 2017, étaient présents. Un auditeur, rencontré lors du Forum des Associations, était également présent pour éventuellement devenir membre en 2018.

Le Président invite le Secrétaire à prendre la parole pour l’adoption du Procès Verbal de l’Assemblée Générale du 07 février 2016. Le Secrétaire rappelle et donne lecture de l’article 25 des statuts : « l’Assemblée Générale se réunit au moins une fois chaque année dans le premier trimestre de l’exercice. Les convocations et l’ordre du jour sont publiés par voie d’affichage, de presse ou adressés à chaque membre au moins quinze jours à l’avance ». Les conditions statutaires ont été réunies. Le Président pose donc la question de savoir si des remarques, oublis ou anomalies ont été relevés dans le compte rendu du Procès Verbal de l’Assemblée Générale du 07 février 2016. Aucune main ne s’étant levée, aucun participant ne s’étant manifesté : le Procès Verbal 2016 est adopté à l’unanimité.

 

Ordre du jour

  • Rapport moral
  • Rapport d’activité
  • Bilan financier 2017
  • Prévisions 2018
  • Questions diverses et interventions

 

Compte rendu

 

I. Rapport moral du Président (extraits)

L’Amicale comptait 38 membres en 2014 (mais aucun « jeune pêcheur »), 35 en 2015 (dont un jeune pêcheur), 38 en 2016 et 39 en 2017. Les effectifs sont stables, les arrivées compensant les départs.

Il donne le prix des cartes par catégorie en indiquant que ces informations apparaîtront sur l’invitation au repas d’ouverture. A la suite du Conseil d’Administration tenu le 19 janvier 2018, il propose à l’Assemblée de maintenir le prix de l’action à 110 € et demande aux sociétaires de s’exprimer sur ce sujet. La proposition est adoptée à l’unanimité. Pour un adulte, la carte 2018 reviendra donc à 181 € pour un pêcheur adulte. Il rappelle que les cartes de pêche devront être dorénavant récupérées via Internet.

Après avoir rappelé l’objet de l’association tel qu’il est fixé par l’arrêté du 16 janvier 2013 dans son article 6, le Président rappelle ce qui a été réalisé et ce qui aurait pu l’être depuis 2009 si nous avions eu les autorisations nécessaires. Il semble très difficile d’obtenir des autorisations de travaux, même pour la réparation et l’entretien d’ouvrages déjà en place. D’ailleurs ces travaux sont très encadrés et limités. En effet, nous n’avons l’autorisation que pour restaurer 100 mètres linéaires de déflecteurs en épis (par exemple, 28 déflecteurs de 3,5 mètres) sur un secteur donné et déjà répertorié. Il revient sur la nouvelle technique de confection des déflecteurs (piquets) qui semble être une réussite pour la rivière et les poissons. Des photographies de ces ouvrages ont été prises et sont à la disposition des participants (ordinateur dans la salle) et sur le site de la société.

Il évoque, avec le Président de la Fédération de l’Oise, la situation de la société de pêche de Thourotte dont nous pourrions éventuellement récupérer les baux.

Il revient sur la réciprocité et la réglementation. La réciprocité n’est pas compatible avec la gestion d’une rivière classée en première catégorie comme l’Aronde. En effet, un Président ne peut refuser la délivrance d’un permis (statuts) alors que les mêmes statuts lui interdisent de placer un permis à 96 euros. De plus, celui qui est titulaire d’un tel permis ne peut pêcher à Coudun qu’en s’acquittant d’une taxe supplémentaire de 36,80 € … .

Il dresse un inventaire non exhaustif de tout le matériel qui a été acheté et réparé au cours de la mandature. Il recommande de faire plus attention au matériel de la société lors des travaux et des opérations de nettoyage.

Il évoque les différents points qui sont repris et détaillés dans le rapport d’activité (travaux réalisés et projetés, alevinage, etc.…).

Il annonce le calendrier prévisionnel des « lâchers » dont la programmation est rappelée à la rubrique « dates à retenir ». Toutefois, certains « lâchers » pourraient être décalés en fonction des jours fériés, nombreux au mois de mai, et des possibilités du pisciculteur. Celui-ci devrait nous fournir en truites « farios » de plus de 30 cm, sans difficulté cette année, en particulier lors de l’ouverture et avant la fermeture. Les quantités de poissons déversées le seront en fonction du nombre de sociétaires et de nos moyens financiers.

Les principales dates à retenir sont annoncées. L’ouverture a été fixée le samedi 10 mars 2018 en France pour la première catégorie et le samedi 24 mars à Coudun, à la suite à la décision prise lors de l’Assemblée Générale du 5 février 2017. La fermeture sera générale le dimanche 16 septembre 2018.

A propos de la date d’ouverture 2019, jugée trop tardive par rapport à la date d’ouverture nationale, et à la demande de certains pêcheurs, le Président propose un vote à main levée. Sur les 23 sociétaires présents, 13 se sont exprimés en faveur d’une remise en phase avec la date d’ouverture nationale, 2 se sont abstenus et 8 ont voté contre. L’ouverture à Coudun aura donc lieu le samedi 9 mars 2019 comme partout en France.

La « Journée de la Pêche » ne sera plus organisée, faute de volontaires.

Il rappelle que la société a participé activement au Forum des Associations, organisé par la Mairie de Coudun le samedi 2 septembre 2017, en tenant et en animant le stand de la pêche.

En réponse aux demandes formulées par Monsieur Legrain, il rappelle que la société est toujours partante pour participer à des activités jumelées avec celles organisées par la Mairie. Il rappelle, à ce sujet, le travail mené conjointement avec la Bibliothèque pour la sortie « Balade au fil de l’Aronde pour découvrir la pêche » organisée le dimanche 10 mai 2015. Pour motiver les jeunes afin de recruter de futurs pêcheurs, il rappelle notre participation aux journées « Découverte de la pêche », en particulier celle des CM2 de Monsieur Roussarie, il y a quelques années. Ces journées sont d’ailleurs planifiées et organisées par la Fédération de l’Oise. Les dates sont déjà connues et vous seront communiquées.

Lors du Conseil d’Administration du 13 janvier 2017, et après un débat, il a été décidé à la majorité, moins une voix, d’envoyer un courrier à la Mairie, pour demander l’attribution d’une subvention exceptionnelle, à la suite de l’installation des « gens du voyage » sur le terrain de football.

En conclusion, il rappelle que nous travaillons avant tout pour l’entretien et la protection de la rivière. En effet, il n’y a pas que les poissons qui vivent dans l’eau.

Le Président passe ensuite la parole au Secrétaire pour la lecture du rapport d’activité.

  1. Rapport d’activité

1) Les travaux

Pour l’année civile 2017, les travaux se sont étalés du samedi 07 janvier au dimanche 19 mars 2017, puis du samedi 23 septembre au dimanche 17 décembre 2017. Il a été comptabilisé au minimum 523 participations des bénévoles, soit, à raison de 2h30 par matinée, environ 1.308 heures de travail. En 2015, dans les mêmes conditions (35 à 38 pêcheurs), il avait été comptabilisé environ 520 participations pour 1.300 heures de travail et, en 2016, 510 participations pour 1.275 heures de travail. Il faut ajouter à cela tout ce qui est réalisé en semaine, notamment au bâtiment bleu et qui n’est pas comptabilisé, ainsi que l’énorme travail d’entretien et d’aménagement réalisé par Bruno Citerne sur les berges dont il est propriétaire. Les cinq membres du Bureau se montrent très actifs avec 53,54 % des participations. Ce pourcentage monte à 83,40 % si l’on considère les onze membres du Conseil d’Administration. A raison de 40 € de l’heure (tarif pratiqué par le SIAVA), on peut estimer à 52.320 € les travaux que nous avons réalisés. En y ajoutant la confection de 900 piquets, à 5 € pièce, on peut voir ce qu’apportent les sociétaires à la rivière et à l’environnement.

  1. a) Le nettoyage, les passerelles et les chemins

L’entretien est permanent. Comme chaque année, notre parcours a été nettoyé deux fois, en particulier entre le mercredi 14 juin et le jeudi 22 juin. En trois séances, 18 pêcheurs se sont relayés pour restaurer, sécuriser les berges, enlever les pneus, les ferrailles (au niveau du « pont de la quatre voies ») lors du grand nettoyage annuel.

Plusieurs tempêtes ont balayé l’Oise en 2017. Dans la nuit du jeudi 12 au vendredi 13 janvier, la tempête Egon a provoqué de gros dégâts (quatre blessés et un mort dans l’Oise, 12.000 foyers privés d’électricité…). Un gros coup de vent, fin juin, a fini de mettre à terre les peupleraies qui avaient résisté jusque là. Beaucoup d’arbres provoquant des embâcles ont été sortis de l’eau, nécessitant un gros travail réalisé, entre autres par le Président, en particulier en semaine. Depuis, beaucoup de propriétaires ont fait réaliser des coupes à blanc sur les secteurs touchés, en restaurant leurs plantations, modifiant profondément l’environnement de la rivière (apport de lumière…).

Dans le cadre du Plan Pluriannuel d’Entretien (PPE), le SIAVA (Syndicat Intercommunal d’Assainissement de la Vallée de l’Aronde), a lancé des travaux d’entretien. La commune de Coudun était concernée par la tranche 1, avec Clairoix et Bienville, à compter de la semaine 45. Il s’agissait principalement d’élagages, d’abattages préventifs, de recépages, de débroussaillages ponctuels, de levées et d’évacuations de ces embâcles. Ces travaux sont bien visibles au « Pont à Tan » et viennent compléter nos propres réalisations. Les travaux ont été réalisés par l’entreprise RAMERY sous le contrôle du SIAVA et du SMOA (Syndicat Mixte Oise Aronde).

Le mercredi 19 juillet, nous avons chargé (à la brouette) 2 remorques de « cailloux » de provenance locale (calcaires et « têtes de chats » du Mont Ganelon). Nous les avons ensuite déversés en amont du « Pont du chemin de fer » pour prolonger le radier déjà en place. A cinq, nous avons remué de 8 à 10 tonnes lors de cette opération.

Du samedi 30 septembre au dimanche 5 novembre 2017, nous avons restauré (à l’aide de piquets) les 28 déflecteurs situés au niveau de la « tranchée » en aval de la « Passerelle des Braconniers ». Il s’agissait de remplacer les déflecteurs réalisés à partir de fagots, il y a six ans, qui avaient fait leur temps. En 13 séances et grâce à 61 participations, les 900 piquets ont été plantés en un temps record, sachant que les travaux dans l’eau devaient s’interrompre le 15 novembre 2017. La Préfecture avait donné son autorisation par courrier du 30 mai 2017 répondant à la demande formulée le 14 septembre 2016 par le Président.

  1. b) Les déflecteurs et abris sous berges

Lors du Conseil d’Administration du 8 décembre 2017, le Président a pris l’avis des administrateurs, avant d’envoyer un courrier à la DDT, de façon à obtenir une autorisation de travaux en 2018. Il s’agira de restaurer les déflecteurs dans le secteur du « marais quis ». La demande portera comme en 2017 sur la réfection de 28 déflecteurs de 3,50 mètres. A cet effet, il faut déjà prévoir la confection d’un millier de piquets. A la trêve, nous avons déjà constitué un stock de 130 piquets (528 à ce jour).

  1. c) Frayères et alevinage

             Frayères

Le samedi 2l septembre 2017, lors de la reprise des travaux, nous avons nettoyé la frayère de « l’escalier » durant toute la matinée. Il s’agissait de désolidariser les cailloux et galets, en ratissant, pour éliminer leur gangue de vase.

Cette année, les « farios » ont été particulièrement précoces. Deux spécimens colonisaient la frayère de « l’escalier » dès le samedi 23 septembre. Le lundi 27 novembre, six truites étaient en activité et la frayère totalement labourée par de nombreux « grattages ». Un ou deux hérons se relayaient pour surveiller les opérations du matin au soir… .

             Alevinage

Le mardi 28 mars 2017, lors du premier « lâcher », au moins 5.000 alevins de « farios » ont été remis à l’eau dans les endroits privilégiés du parcours (rus, radiers, herbiers…). Le mardi 23 mai, lors du quatrième « lâcher », le pisciculteur nous a donné au moins 2.500 alevins qui ont également été installés dans les mêmes conditions. Le mardi 18 juillet, lors du sixième « lâcher », 20 kilogrammes de truites « farios » reproductrices ont été mises à l’eau. Le samedi 25 novembre, M. Lapointe, G. Leroy et D. Morin ont visité la pisciculture de Bulles pour assister, entre autres, à la reproduction « in vitro » des truites. Le pisciculteur nous a encore donné au moins 6.000 œufs embryonnés qui ont été installés dans le « ru de la cressonnière » (7 boites Vibert).

  1. d) Aménagement du « coin pêche » dans le « bâtiment bleu »

. Nous profitons des intempéries pour faire les travaux d’entretien, de réparation du matériel et pour traiter les ferrailles. Des spécialistes (tous métaux), comme Roland Delacuisine, se distinguent particulièrement dans ce domaine.

2) Les réunions statutaires

             Réunions de bureau

Elles ont lieu quasiment toutes les semaines, les samedis et/ou dimanches lors des « nettoyages », notamment pendant la période de fermeture. En effet, les 5 membres du bureau sont très assidus (43% des participations en 2016 et plus de 53 % en 2017).

             Conseils d’Administration

Le Conseil d’Administration doit se réunir au moins 4 fois par an (article 18 des statuts). Les réunions se sont tenues le vendredi 13 janvier 2017 (préparation de l’Assemblée Générale du 5 février 2017…), le vendredi 17 mars 2017 (préparation de l’ouverture…), le vendredi 07 juillet 2017 (bilans intermédiaires, travaux après la fermeture…), le vendredi 08 décembre 2017 (bilan de l’année 2017, préparation de l’Assemblée Générale du 04 février 2018). Jean-Luc Bas, notre garde particulier, est invité et participe régulièrement aux réunions du Conseil d’Administration.

3) Les interventions extérieures

Le samedi 06 mai 2017, l’Amicale était représentée à l’Assemblée Générale de la Fédération de l’Oise à Agnetz par son Président, son Trésorier et R. Delacuisine (administrateur).

Le lundi 24 avril 2017, Émeline GRUAU, chargée de mission des milieux aquatiques, assistée par un stagiaire est venue inspecter le secteur en aval du « Pont des Braconniers ». A la suite de cette visite, la possibilité de restaurer les déflecteurs déjà en place sur ce secteur, à l’aide de piquets, nous a été accordée.

Le lundi 28 août 2017, le Président et le Secrétaire participaient à la préparation du premier forum des associations de Coudun. Le samedi 02 septembre 2017, le Président, le Secrétaire ainsi que trois membres du Conseil d’Administration, animaient le stand des pêcheurs lors de cette manifestation. La Fédération de l’Oise nous avait prêté les jeux pour les animations.

L’opération « Hauts-de-France Propres », débutée dès le vendredi 16 mars par les scolaires (élèves de CM2), a mobilisé 19 pêcheurs le samedi 17 et le dimanche 18 mars 2017, et ce malgré la pluie. Cette opération, initiée en 2017, consiste à ramasser les déchets sur un territoire défini. Elle est pilotée conjointement entre les Fédérations des Chasseurs et des Pêcheurs des cinq départements des Hauts-de-France. Les divers déchets collectés ont rempli une remorque. Le dimanche, le tri sélectif de ces détritus a permis leur conditionnement, puis leur répartition dans les containers prévus à cet effet.

Ce bilan n’est pas exhaustif car il faut y ajouter les ventes de métaux chez Brion et les nombreuses réunions, en particulier pour le Président et le Trésorier, également membres du Conseil d’Administration de la Fédération de l’Oise.

4) Le site Internet

Jean-Luc Bas, que nous remercions, nous a offert gracieusement son installation et se charge de l’actualiser en textes, photographies, etc.… Il attend vos documents à publier. Vous pouvez consulter ce site à l’adresse : www.peche-a-coudun.fr ou en tapant « pêche à Coudun » sur un moteur de recherche. Un lien permet également d’aller sur le site de la Fédération, riche en informations. Nouveauté : il faut prendre son permis via « Internet ». Nous remercions Jean-Luc pour son aide précieuse, ainsi que Thierry Vochot qui alimente le site en photographies prises pendant nos travaux (40 photos en 2015/2016 et 38 photos en 2016/2017).

5) Le braconnage

Année calme durant laquelle aucun acte délictueux n’a été rapporté.

6) La pollution

Pas de grosse pollution à signaler cette année. L’eau de l’Aronde, qui était trouble depuis plusieurs années, redevient claire par périodes. Personne ne peut nous donner d’explication à cette amélioration ponctuelle.

 

III. Rapport financier

1) Rapport des vérificateurs aux comptes

Les comptes ont été vérifiés le vendredi 26 janvier 2018, à partir de 17 heures, salle Lionel Rousseaux, par les vérificateurs aux comptes Joseph Sanguinette et Xavier Lamoureux, en présence du Trésorier et du Président. Les comptes annuels ont été certifiés réguliers et sincères. Le Trésorier est félicité pour sa gestion, sa rigueur et la tenue de son cahier de comptes qui n’appellent aucune remarque. Joseph Sanguinette, porte-parole en la circonstance des vérificateurs aux comptes, affirme que « personne ne s’en met dans les poches » et propose donc à l’Assemblée de donner quitus au Trésorier. Il en profite pour féliciter l’Amicale des Pêcheurs, non seulement pour le travail réalisé au niveau de la pêche, mais aussi pour la protection de l’environnement, dont les citoyens de la commune bénéficient également. Il estime que le travail réalisé par la société devrait être reconnu et récompensé par une « médaille de l’environnement ». En marge de son intervention, il signale, que Maire Honoraire de la commune de Coudun, il vient d’être promu Chevalier de l’Ordre National du Mérite par le Président de la République. Le Président demande si, dans la salle, quelqu’un désire intervenir. En l’absence de remarque, le rapport financier est adopté à l’unanimité.

2) Rapport du Trésorier

Michel Lapointe expose de manière très détaillée les comptes de la société pour l’exercice 2016. Il nous informe que 26 pêcheurs sur 35 (74,28 %) ont retourné leurs cartes de prises 2016. 556 journées de pêche ont été comptabilisées pour 1.180 prises répertoriées (moyenne de 21,38 journées de pêche pour 42,5 truites par pêcheur).

             Recettes

Subventions 2017 : 2584,62 € (Mairie : 1600 €, SIAVA : 834,62 € et Fédérales diverses : 150 €). Intérêts du Livret A : 58,44 €. Cotisations AAPPMA 2017 : 4.019,30 € dont 3.305 € (actions/Coudun). Cartes fédérales 2017 diverses : 714,30 € (dont 12 permis journaliers à Coudun : 132 €). Autres recettes (repas/Assemblée Générale et ouverture): 1924,50 €, dons : 50 €, divers (vente de ferrailles) : 4.622,07 €.

Total pour les manifestations et autres (recettes de fonctionnement) : 6.655,01 €.

Total des recettes 2017 : 13.258,93 €

             Dépenses

Pisciculture : achat de poissons (truites) pour un total de 4.900 €. Assurances du tracteur : 96 €. Achat de matériel : 1.198,54 €. Frais kilométriques (remboursements): 240 €. Frais pour les membres du bureau : 295,96 €. Travaux : 1.023,15 €. Courses (Intermarché) pour les repas et les journées de nettoyage : 1.522,35 €. Fleurs : 222,50 € et remboursement du permis de Joël Caresmel : 125 €.

Total des dépenses 2017 : 9.623,50 €

L’exercice 2017 présente donc un solde positif de 3.635,43 €

État des comptes au 31 décembre 2017 :

13.258,93 € de recettes – 9.62l,50 € de dépenses = 3.635,43

Bilan de l’exercice 2017

Solde au 31 décembre 2016 : 7.732,42 €. Recettes 2017 : 13.258,93 €. Dépenses 2017 : 9.623,50 €. Bénéfices 2017 : 3.635,43 €.

Solde au 31 décembre 2017 : 11.367,85 €.

Ventilation du solde par comptes : 37,53 € (compte bancaire), 11.311,04 € (livret A) et 19,28 € (caisse).

 

3) Prix des cartes 2018

Voir le rapport moral du Président pour les différents votes.

Une invitation pour le repas d’ouverture sera envoyée dans la semaine. Les tarifs spécifiques (femmes, jeunes…) y figureront ainsi que les dates et heures de délivrance des permis. A l’unanimité, le prix de la carte à la journée reste fixé à 11 €.

4) Droit d’entrée

Après le vote lors de l’Assemblée en 2016, il reste maintenu à 30 €.

  1. Prévisions 2018
1) Travaux d’aménagement

Ils s’inscrivent dans la continuité et dans le cadre du plan quinquennal débuté en 2009, en particulier les travaux d’aménagement et l’alevinage en truitelles « farios ». Nous perdons toutefois l’espoir de voir se terminer l’aménagement de notre parcours, du fait des blocages administratifs, alors que les moyens humains et matériels existent encore… .

2) Alevinage

Il a été décidé, lors du Conseil d’Administration du 08 décembre 2017, de commander 3.000 alevins de truites « farios » à la pisciculture de Bulles. Le pisciculteur nous a informés qu’il appliquera les mêmes tarifs qu’en 2017.

3) Dates à retenir
  • L’ouverture a été fixée au samedi 24 Mars 2018 à 9h lors de l’Assemblée Générale du 05 février 2017.
  • Les « lâchers » sont programmés les mardis 20 mars, 10 avril, (le mercredi 02 mai), 22 mai, 12 juin, 17 juillet et 21 août 2018.
  • Nettoyage, aménagements des berges et de la rivière : les samedis et dimanches (hors des périodes d’ouverture) de 8h30 à 12h jusqu’au dimanche 18 mars 2018 (rendez-vous au Hangar Bleu).
  • Délivrance des permis au Hangar Bleu les samedis et dimanches à partir de 8h30 ou à partir de midi, après le retour du nettoyage, ainsi que le jour de l’Assemblée Générale du 04 février 2018.
  • Délivrance des cartes de la société : le jour de l’ouverture le 24 mars 2018 de 7h30 à 9h.
  • La période d’ouverture générale de la pêche en France en 1ère catégorie a été fixée du samedi 10 mars 2018 au dimanche 16 septembre 2018.
  • La période d’ouverture à Coudun a été fixée du samedi 24 mars 2018 à 9h au dimanche 16 septembre 2018.
  • Le repas des « nettoyeurs » est prévu le mardi 19 avril 2018 (à confirmer).
  • La « Journée de la Pêche » à Coudun a été annulée après vote à l’unanimité.

 

  1. Questions diverses et interventions

1) Monsieur Jean JOPEK, Président de la Fédération de Pêche de l’Oise (extraits)

Il rappelle l’axe principal de sa politique : l’amélioration de la qualité de l’eau qui conditionne le reste.

Il remercie le Président de la société pour son invitation et tient à féliciter l’Amicale des Pêcheurs de Coudun, association qui entretient et développe son parcours de rivière.

Il détaille les cartes par catégories de personnes (majeures, femmes, enfants …) et signale qu’en 2018, 39 cartes ont été prises via Internet contre 30 en 2017.

Il nous informe que l’Agence de l’Eau a perdu 15% de ses subventions alors que les travaux sont très coûteux. Par exemple, les travaux sur la Verse sont revenus à 500.000 €. Il manque 100.000 € pour assurer le financement que l’Europe pourrait apporter.

Il indique que la Fédération a décidé d’embaucher, pour 10 mois, un(e) technicien(ne) car il y a trop de travail pour les deux collaborateurs actuellement en activité.

Il répond ensuite aux principales questions posées par les intervenants.

– Pour le Forum des Associations, il suffit de faire la demande de matériel à la Fédération, en évitant si possible le dimanche où l’animateur doit être payé le double.

– Pour les baux de Thourotte, la Fédération les a en charge actuellement, mais elle pourrait les céder. Il a entendu dire que cette question sera posée lors d’un Conseil d’Administration de la Fédération.

– La Fédération a procédé à un sondage auprès des sociétés pour passer de cinq à six truites journalières dans l’Oise. C’est en dernier ressort le Préfet qui statuera, le résultat du sondage (50/50) n’étant pas déterminant.

– Pour la consommation du poisson dans l’Oise, il faut rester prudent. En attente de l’arrêté, il est toujours conseillé de limiter celle-ci à de petites quantités. Elle est déconseillée aux femmes enceintes et aux enfants de moins de cinq ans.

À la suite d’un long échange avec le Président, le Trésorier et le garde particulier de la société, par rapport aux cartes et à la réciprocité, il ressort que :

– pour pêcher dans une AAPPMA, il faut être adhérent à cette société. Il suffit d’ailleurs de se reporter au document guide « Pêche 60 », accessible sur Internet et disponible en séance, où tout est très bien expliqué. Le garde doit contrôler que les pêcheurs sont bien titulaires de la carte de la société. Le débat pourrait se poursuivre au Conseil d’Administration de la Fédération puisque le Président et le Trésorier de l’Amicale en sont également administrateurs.

– Pour répondre au Secrétaire qui affirme qu’actuellement « la rivière défait ce qu’elle a fait », par manque de suivi et de continuité dans l’entretien des déflecteurs, il rappelle que pour les travaux, en particulier l’entretien des ouvrages déjà en place, la Fédération n’a besoin que d’un simple signalement. Un courrier explicatif est suffisant. Il insiste toutefois sur le fait que les travaux ne peuvent être réalisés sans avoir reçu au préalable l’accord de la DDT. Cette affirmation est d’ailleurs confirmée par le Président du SIAVA et le Président de l’Amicale.

– Pour nos réalisations sur l’Aronde, il rappelle que des articles parus dans la presse locale seraient de bonnes opérations de communication.

– Pour les jeunes, des journées « découverte » sont prévues et organisées par la Fédération. Il suffit d’en faire la demande. Le matériel est fourni et les animateurs prévus. Un dédommagement de 100 € est attribué aux sociétés qui participent à la Fête de la Pêche début juin. Cette opération est très importante pour faire connaître les milieux aquatiques et les poissons. Elle peut aussi servir « d’amorçage » pour de futurs « jeunes pêcheurs ». Il propose donc une aide de la part de la Fédération en direction des écoles et en particulier des CM2. Il s’agit de visiter le parcours en passant une demi-journée avec les techniciens de la Fédération (déterminations, identification des espèces animales et végétales, techniques de pêche, animations…). Cette opération est gratuite et doit mobiliser l’école, l’AAPPMA et la Mairie.

2) Monsieur Bruno LEDRAPPIER, Président du SIAVA (extraits)

Il revient sur le bilan de l’année 2017 où l’urgence, à la suite des tempêtes et intempéries, était le nettoyage de la rivière et des berges. Il fallait d’abord sortir les arbres tombés, opération compliquée également par la difficulté de trouver les propriétaires riverains concernés.

Il rappelle le calendrier des tranches de travaux prévus par le contrat pluriannuel d’entretien, qui a été renouvelé, avec les secteurs de l’Aronde concernés (la tranche III pour Coudun).

Les contrôles effectués au niveau du contournement des moulins montrent que ceux-ci se comportent très bien. La rivière reprend de la pente. Un effet « chasse d’eau » entraîne la vase vers l’aval. Ces travaux expliquent d’ailleurs en partie la baisse du niveau de l’eau.

En 2018, dans la même optique, le seuil d’environ 1,20m du « moulin à tan », situé à Clairoix, sera enlevé. Les travaux (18.000 €) sont subventionnés en totalité. Pour le moulin des Avenelles (autre seuil d’environ 1m), la discussion avec les propriétaires est difficile alors que les travaux, estimés à 60.000 €, sont également subventionnés à 100% par l’Agence de l’Eau, puis par l’Europe. Une médiation a été demandée au Maire de la commune. Si toutefois aucun accord n’est trouvé, les travaux seront facturés aux propriétaires récalcitrants.

Pour rétablir la continuité écologique et se protéger des inondations, le dernier problème à résoudre sera le contournement du moulin de Bienville.

Il rappelle que l’été 2017 a été très sec. Heureusement, l’hiver très pluvieux devrait permettre de compenser. Toutefois, un temps de latence est nécessaire pour recharger la nappe phréatique qui alimente les sources en eau. En effet, l’eau doit au préalable traverser la craie. La vitesse de pénétration de l’eau dans cette roche peut aller de 18cm à 1m par jour en fonction de sa porosité, de sa perméabilité et de sa fracturation.

Il rappelle que le SIAVA a été créé en 1969. Il remercie au passage monsieur Joseph Sanguinette, présent dans la salle, pour son rôle primordial à cette époque (appui et subventions). Cette structure a été dissoute le premier septembre 2017. Le transfert des activités et la passation au SMOA auront lieu le 2 avril 2018.

Le SIAVA versera la moitié de la subvention 2018 à l’Amicale. Pour le reste, il se bat pour qu’il soit versé par le SMOA.

Lors d’un exposé très technique, il nous explique les compétences des différentes structures qui gèrent l’eau (SMOA, SAGE, GEMA) ainsi que leurs financements (taxes/habitants). En particulier, le SMOA va absorber les cinq syndicats de rivières (dont l’Aronde) et sera responsable du bassin versant. En ce qui concerne le GEMAPI (Gestion des Milieux Aquatiques et Prévention des Inondations), le SMOA conserve la gestion du GEMA (800 km2 et 140.000 habitants) qui est financé par une taxe de 1,46 € par habitant, repérable sur la feuille d’impôts locaux. Pour ce qui est de la Protection Inondation (PI), elle est de la compétence de l’Entente Oise/Aisne.

Dans l’Oise, 260km de rivières sont entretenus par le SMOA dirigé par Monsieur Sébastien Deschamps.

Tout ce qui concerne la gestion de l’eau sera dorénavant concentré dans le même bâtiment situé à Clairoix (Zone d’Activité du Valadan). En effet, l’ADOPTA (Association pour le Développement Opérationnel et la Promotion des Techniques Alternatives en matière d’eaux pluviales) qui gère tout ce qui concerne le ruissellement des eaux est locataire de ce bâtiment.

Il est conseillé de consulter les sites, en particulier celui dédié au SMOA, riches en informations.

 

3) Monsieur Christophe LEGRAIN, adjoint au Maire de Coudun (extraits)

L’association de pêche est très active et appréciée des Coudunois. Il demande dans quelle mesure la Mairie pourrait apporter son aide et interroge le Président pour trouver les créneaux les plus adaptés. Il demande quelles sont les conséquences du passage des « gens du voyage » au niveau des truitelles et des reproducteurs.

Pour la Fête de la Pêche, comme pour d’autres manifestations tournées en particulier vers les écoles, la commune est partante et prête à s’investir avec la possibilité d’une aide financière.

Il souhaite que soit renouvelée l’opération « Balade au fil de l’Aronde », qui avait eu lieu le dimanche 10 mai 2015, en association avec la bibliothèque. « L’Aronde aux livres » permettait au passage de faire découvrir la pêche aux participants.

4) Joël LE-DÛ

Il intervient à propos de l’ouverture 2019. Avec la règle actuelle, il pense qu’on se pénalise par rapport aux autres sociétés. Il estime que c’est un droit de pouvoir pêcher, dès l’ouverture générale, dans la mesure où l’on s’est acquitté de son permis. De plus, si l’on maintient l’ouverture le dernier week-end de mars, le calendrier 2019 fait qu’il y aura un décalage de trois semaines par rapport à l’ouverture générale.

5) Thierry VOCHOT

Il demande que soit rétablie l’ancienne passerelle à la sortie du « pré tortu ».

6) Michel LAPOINTE

Il intervient après le vote remettant le jour de l’ouverture à Coudun en phase avec l’ouverture générale. Il pense que le pisciculteur ne pourra plus, dans ces conditions, nous fournir en truites « farios » de 30 cm. En conséquence de quoi, il faudra sans doute modifier l’article 3 du Règlement Intérieur.

7) Michel LEBLOND

Il trouve aberrant que la société ne puisse intervenir sur les déflecteurs déjà en place pour les restaurer. Ceux-ci ont pourtant été répertoriés et validés par les techniciens de la Fédération. Voir la réponse de Monsieur Jopek.

L’ordre du jour étant épuisé, le Président lève la séance à 11h30.

 

Les Secrétaires : Françoise Leclère et Michel Leblond