Assemblée Générale 2019

17 février 2019, Salle des fêtes, place du Général de Gaulle, à COUDUN

Ordre du jour

ASSOCIATION POUR LA PÊCHE ET POUR LA PROTECTION DU MILIEU AQUATIQUE

 

AMICALE DES PÊCHEURS DE COUDUN

.

 

 

 

Compte Rendu de l’Assemblée Générale du dimanche 17 février 2019

Cette 49ème Assemblée Générale s’est tenue à partir de 9h40 dans la salle des fêtes de Coudun, sous la présidence de J. Gasnot, assisté par son Conseil d’Administration au grand complet. Le Président remercie les participants avant de présenter les invités. À la tribune se trouvaient Monsieur Jean Jopek, Président de la Fédération de l’Oise, Monsieur Joseph Sanguinette, rapporteur et vérificateur aux comptes, qui avaient répondu à notre invitation. Monsieur Legrain, Maire Adjoint en charge des Affaires Culturelles, représentait la Mairie. Le Président profite de la tribune pour les remercier de leur soutien et des diverses subventions qu’ils nous aident à obtenir. 26 membres (81%) de l’Amicale des Pêcheurs, adhérents en 2018, étaient présents.

Le Président invite l’Assemblée à respecter une minute de recueillement à la mémoire d’André Ducrot, un des piliers de l’association, décédé au mois de décembre, ainsi qu’à celle de son neveu, Quentin Foulon, tragiquement décédé.

Le Président invite le Secrétaire à prendre la parole pour l’adoption du Procès Verbal de l’Assemblée Générale du 05 février 2017. Le Secrétaire rappelle et donne lecture de l’article 25 des statuts : « l’Assemblée Générale se réunit au moins une fois chaque année dans le premier trimestre de l’exercice. Les convocations et l’ordre du jour sont publiés par voie d’affichage, de presse ou adressés à chaque membre au moins quinze jours à l’avance ». Les conditions statutaires ont été réunies. Le Président pose donc la question de savoir si des remarques, oublis ou anomalies ont été relevés dans le compte rendu du Procès Verbal de l’Assemblée Générale du 05 février 2017. Aucune main ne s’étant levée, aucun participant ne s’étant manifesté : le Procès-Verbal 2017 est adopté à l’unanimité.

 

Ordre du jour

  • Rapport moral
  • Rapport d’activité
  • Bilan financier 2018
  • Prévisions 2019
  • Questions diverses et interventions

 

Compte rendu

 

I. Rapport moral du Président (extraits)

Il nous informe que les effectifs sont relativement stables, les arrivées compensant les départs. L’Amicale comptait 38 membres en 2014 (mais aucun « jeune pêcheur »), 35 en 2015 (dont un jeune pêcheur), 38 en 2016, 39 en 2017 et 34 en 2018. On note une légère baisse en nombre d’actions mais pas en permis.

Il expose le projet du SMOA, qui voudrait remettre les anciens méandres de l’Aronde en eau, dans un délai de 10 à 20 ans.

Il rappelle les objectifs fixés en début de mandat en 2015, évoque ce qui a été réalisé en 2018 ainsi que les prévisions pour 2019. Le rapport d’activité reprend son intervention de manière plus détaillée.

Il fait ensuite voter les rapports ainsi que les principales décisions proposées par le Conseil d’Administration. Le rapport moral et le rapport financier 2018 sont votés à l’unanimité. Le maintien du prix de l’action à 110 € est voté à l’unanimité (proposition da Conseil du 14/12/18). Pour un adulte, la carte 2019 reviendra donc à 182 €. Il rappelle que les cartes de pêche sont dorénavant récupérées via Internet. Les pêcheurs acceptent à l’unanimité de recevoir les courriers par mail (proposition du Conseil du 14/12/18). En 2009, le Conseil d’administration avait proposé de fixer la taille des truites « fario » à 30 cm pour favoriser leur reproduction naturelle. La demande avait été adoptée, après vote, lors de l’Assemblée Générale du 17/01/10. Lors du Conseil du 14/12/18, il a été décidé de proposer aux pêcheurs un retour à la taille légale (25 cm) fixée pour le département de l’Oise. En effet, le pisciculteur ne pouvait pas toujours, en fonction des saisons, nous fournir en « farios » de 30 cm mais plutôt en poissons de 27 ou 28 cm. La proposition a été adoptée par la majorité des pêcheurs (25 voix pour, 1 voix contre et pas d’abstention). L’article 3 du Règlement Intérieur sera modifié en conséquence. Cette décision devrait permettre de « lâcher » 240 kg de « farios » en 2019. La mise en réserve de la « ligne droite », au niveau du pré tortu, a été votée à l’unanimité (proposition du Conseil du 14/12/18). Des panneaux (réserve, pêche interdite…) sont disponibles à la Fédération (2 €). Le trésorier se charge de récupérer ce matériel.

Après avoir rappelé l’objet de l’association tel qu’il est fixé par l’arrêté du 16 janvier 2013 dans son article 6, le Président rappelle ce qui a été réalisé et ce qui aurait pu l’être depuis 2009 si nous avions eu les autorisations nécessaires. Il semble de plus en plus difficile d’obtenir des autorisations de travaux, même pour la réparation et l’entretien d’ouvrages déjà en place. Ces travaux sont très encadrés et limités. En effet, nous n’avons l’autorisation que pour restaurer 100 mètres linéaires de déflecteurs en épis (par exemple, 28 déflecteurs de 3,5 mètres) sur un secteur donné et déjà répertorié. La nouvelle technique de confection des déflecteurs (piquets) semble être une réussite pour la rivière et les poissons. Des photographies de ces ouvrages ont été prises et sont récupérables sur le site de la société. Pour 2019, la demande de travaux permettant la réhabilitation des déflecteurs (fagots) installés en 2012 et 2013, sur le secteur allant du « pont du chemin de fer » jusqu’au stade, a été envoyée à la Direction Départementale des Territoires. Il s’agira de remplacer les fagots par des piquets plus résistants. Les fagots auront tenu 5 ou 6 ans.

Le pisciculteur nous a signalé que des œufs et des alevins, surplus de la ponte hivernale, étaient disponibles et que nous pouvions en profiter. Cette année, ce sont 720 kg de truites, dont 140 kg de « farios », qui ont été mis à l’eau lors de 7 lâchers. Ces lâchers sont en général programmés le mardi sur la base de 30 kg de « farios » pour 70 kg d’arcs.

Il annonce le calendrier prévisionnel des « lâchers » dont la programmation est rappelée à la rubrique « dates à retenir ». Toutefois, certains « lâchers » pourront être décalés en fonction des jours fériés, nombreux au mois de mai, et des possibilités du pisciculteur. Les quantités de poissons déversées le seront en fonction du nombre de sociétaires et de nos moyens financiers.

Les principales dates à retenir sont annoncées (voir la rubrique déjà citée).

La « Journée de la Pêche » ne sera plus organisée, faute de volontaires.

Pour 2019, deux journées supplémentaires de « nettoyage général » sont programmées les vendredis 7 et 14 juin.

Le Président passe ensuite la parole au Secrétaire pour la lecture du rapport d’activité.

  1. Rapport d’activité

1) Les travaux

Pour l’année civile 2018, les travaux se sont étalés du samedi 13 janvier au dimanche 18 mars 2018, puis du samedi 22 septembre au dimanche 16 décembre 2018. Nous avons observé une trêve hivernale entre le dimanche 16 décembre 2018 et le samedi 12 janvier 2019. Il a été comptabilisé au minimum 608 participations des bénévoles, soit, à raison de 2h30 par matinée, environ 1.400 heures de travail. En 2015, dans les mêmes conditions (35 à 38 pêcheurs), il avait été comptabilisé environ 520 participations pour 1.300 heures de travail et, en 2016, 510 participations pour 1.275 heures de travail. Il faut ajouter à cela tout ce qui est réalisé en semaine, notamment au bâtiment bleu et qui n’est pas comptabilisé, ainsi que l’énorme travail d’entretien et d’aménagement réalisé par Bruno Citerne sur les berges dont il est propriétaire. Les cinq membres du Bureau se montrent très actifs avec 53% des participations. Ce pourcentage monte à 81% si l’on ne considère que les onze membres du Conseil d’Administration. À raison de 40 € de l’heure (tarif pratiqué par le SIAVA), on peut estimer à 56.000 € les travaux que nous avons réalisés. En y ajoutant la confection de 900 piquets, à 5 € pièce (arrondi), on peut voir ce qu’apportent les sociétaires à la rivière et à l’environnement. Chez Gamm Vert, un piquet en 2 mètres (acacia ou châtaigner) revient à 7,25 €. Ces statistiques qui semblent à priori remarquables, sont en fait inquiétantes. En effet, l’âge moyen des 32 pêcheurs qui constituent le listing des adhérents est de 61 ans au 31 décembre 2018. De plus, si l’on ne considère que le « noyau dur » des participants aux travaux (12 sociétaires avec au moins 15 participations), l’âge moyen passe à 70 ans… .

Les contraintes administratives qui nous sont imposées (période des travaux dans l’eau très courte, limitation à 100 mètres linéaires de déflecteurs sur un secteur…) ne nous permettent plus d’envisager l’aménagement de tout notre parcours. C’est d’autant plus dommage car nous disposons du matériel nécessaire et des volontaires encore valides pour le réaliser.

En 2017 et 2018, nous avons essuyé quatre tempêtes majeures (Ana le 10/11 décembre 2017, Bruno le 26/27 décembre 2017, Carmen du 31/12 /17 au 01/01/18 et Eleanor le 03/01/18). La vitesse des vents relevée a culminé avec Eleanor à 134 km/h à Roissy, 147 km/h à Cambrai, 190 km/h au Cap Corse et entre 100 et 120 km/h dans l’Oise, entrainant des coupures d’électricité pour 7.200 abonnés.

Des orages violents ont raviné les champs, entrainant des coulées de boues rouges qui, à certains endroits, ont colmaté et « bétonné » le fond de la rivière, de manière irréversible au niveau de certaines frayères naturelles. Les orages de la nuit du vendredi 25 au samedi 26 mai (50 mm d’eau à Coudun), du lundi 28 au mardi 29 mai puis du mercredi 5 juin, ont occasionné de gros dégâts (240 interventions de pompiers dans l’Oise).

  1. a) Le nettoyage, les passerelles et les chemins

En plus des journées de nettoyages ponctuels, les secteurs du parcours ont été débroussaillés en semaine les mardis 10, 17, 24 et 31 juillet. Nous avons réalisé le travail habituel d’entretien et de réfection, avec plus de difficultés cette année, à cause des conditions climatiques particulières. En effet, de plus en plus d’arbres sont cassés, déracinés, entrainant la constitution d’embâcles. Leur enlèvement devient la priorité. Le vendredi 24 août ainsi que le vendredi 09 septembre, nous avons réussi, avec Bruneau Citerne, à déplacer et à remettre en place deux arbres, dont l’énorme « grisard » qui barrait la rivière en dessous du « pont des braconniers ».

  1. b) Les déflecteurs et abris sous berges

Du 07 janvier au dimanche 04 mars 2018, nous avons préparé 952 piquets. À partir de la reprise des travaux, le 22 septembre et jusqu’au 03 novembre 2018, nous avons réalisé 24 déflecteurs à l’aide de piquets à l’emplacement des anciens, confectionnés avec des fagots et qui ont tenu entre 5 et 6 ans. Le secteur allant de la limite avec la « Saumonée » (rive droite) jusqu’au « pont des braconniers » a ainsi été réaménagé du samedi 27/10/18 au samedi 03/11/18. Nous avons également, durant cette période, colmaté les « fuites » au niveau des déflecteurs réinstallés dans la « tranchée » en 2017. Avec Bruno Citerne, nous avons repris, au niveau des « fuites » quelques-unes de ces installations, les 24 août et 07 septembre.

Pendant que des équipes ont travaillé dans l’eau, d’autres sociétaires s’occupaient de l’entretien des berges ainsi que des abords de la rivière.

Du dimanche 04/11/18 au dimanche 09/12/18, nous avons confectionné 970 piquets (1.206 à ce jour). Ces piquets devraient nous servir en 2019 à réaménager, dans les mêmes conditions, le secteur allant du « pont du chemin de fer » jusqu’au stade. Ce secteur comportait environ 40 déflecteurs (comptage le 20/12/18 par le Secrétaire). Malgré les contraintes qui nous sont imposées (100 mètres linéaires, travaux dans l’eau limités au 15 novembre, …), nous pourrions couvrir en totalité ce tronçon, avec 40 déflecteurs de 2,50 mètres ou, partiellement avec 28 déflecteurs de 3,50 mètres.

Pour 2018, il est à noter que nous avons terminé les travaux dans l’eau avant le 15 novembre, respectant ainsi la règlementation.

Emeline Gruau, technicienne de la Fédération, est venue, malgré les intempéries, constater l’état de nos travaux (déflecteurs en piquets) au niveau de la « tranchée » le 09/02/18. Des photographies, publiées sur notre site Internet, illustrent l’avancée de nos travaux.

 

  1. c) Frayères et alevinage

             Frayères

Le dimanche 23 septembre 2018, la frayère du « haut » a été grattée et nettoyée (Président et Trésorier). Le samedi 03 novembre, la frayère située en dessous du « pont des braconniers » a été nettoyée (Trésorier et Secrétaire). Le dimanche 04 novembre, la principale frayère située dans la réserve, au-dessus de « l’escalier », a été nettoyée par le Secrétaire. Il s’agissait de désolidariser les cailloux et galets, en piochant et en en ratissant, pour éliminer leur gangue de vase.

Le pisciculteur nous a signalé que, dans ses bassins, les premières pontes de « farios » avaient été plus précoces. Les truites ont commencé à « gratter » dès le 15 octobre 2018.

Cette année, et pour la première fois, aucun des nettoyeurs n’a vu de truites « monter » et « gratter » sur les frayères aménagées, en particulier au niveau de « l’escalier ».

Le Secrétaire a vu une truite au niveau de « l’escalier » le 11 novembre 2018 et a également dérangé une seule fois un héron en attente les pattes dans l’eau le samedi 01/12/18… .

             Alevinage

Le mardi 17 avril 2018, nous avons installé 3 à 4.000 truitelles (« farios ») achetées à la pisciculture (500 €). Le vendredi 28 décembre 2018, le Président, le Trésorier et le Secrétaire se sont déplacés à la pisciculture de Bulles pour récupérer des œufs embryonnés de « farios » (reliquat des pontes). Entre 15.000 et 20.000 œufs (40 et 55 jours d’incubation) ont été installés au niveau du « lavoir » et dans le ru de la cressonnière (boites Vibert). Lors du Conseil d’Administration du 14 décembre 2018, il a été décidé d’acheter 5.000 alevins de « farios » qui seront livrés et installés, au début du mois d’avril 2019, dans les endroits privilégiés du parcours.

  1. d) Aménagement du « coin pêche » dans le « bâtiment bleu »

. Nous profitons des intempéries pour faire les travaux d’entretien, de réparation du matériel et pour traiter les ferrailles. Des spécialistes (tous métaux), comme Roland Delacuisine, Pierre Lefevre et Jean Allavoine, se distinguent particulièrement dans ce domaine.

2) Les réunions statutaires

             Réunions de bureau

Elles ont lieu quasiment toutes les semaines, les samedis et/ou dimanches lors des séances de nettoyage, notamment pendant la période de fermeture. Les jours de « lâchers » permettent également de se concerter durant la période d’ouverture. Les 5 membres du bureau sont en effet très assidus (43% des participations en 2016, plus de 53 % en 2017 et en 2018).

 

             Conseils d’Administration

Le Conseil d’Administration doit se réunir au moins 4 fois par an (article 18 des statuts). Les réunions se sont tenues le vendredi 19 janvier 2018 (préparation de l’Assemblée Générale du 04 février 2018…), le vendredi 09 mars 2018 (préparation de l’ouverture…), le vendredi 07 septembre 2018 (bilans intermédiaires, travaux après la fermeture…), le vendredi 14 décembre 2018 (bilan de l’année 2018, préparation de l’Assemblée Générale du 17 février 2019, trêve hivernale, tarifs 2019…). Jean-Luc Bas, notre garde particulier, est invité et participe régulièrement aux réunions du Conseil d’Administration.

3) Les interventions extérieures

Le mardi 30 janvier 2018, le Président, le Trésorier et Hugues Rollet représentaient la société, lors de la réception des travaux sur l’Aronde, en présence de Messieurs Bruno Ledrappier (SIAVA), Sébastien Deschamps (SMOA) et du Maire de Bienville.

Le dimanche 10 février 2018, le Président assistait à l’Assemblée Générale de la « Saumonée ». Cette société est composée de 37 adhérents, l’action coute 134 € et le permis revient à 205 €.

Le vendredi 16, le samedi 17 et le dimanche 18 mars 2018, la société a participé activement à l’opération « Hauts de France propres ». Le vendredi, le Président, Monsieur Formont, Maire de Coudun, et un accompagnateur des CM2 ont commencé la collecte. Le samedi, 14 sociétaires participaient au nettoyage, à la collecte des détritus, puis à leur tri, avant de les emmener à la déchetterie. Le dimanche, 9 sociétaires ont continué l’opération dans d’autres secteurs, pendant que le Secrétaire, aidé par une famille de Compiègne (les 2 parents et leurs 3 filles) assurait le nettoyage sous le « viaduc de la 4 voies » ainsi qu’aux alentours. La fiche technique, postée par le Secrétaire à la Fédération de Pêche de l’Oise, indiquait une masse de 360 kg de déchets. Il faudrait y ajouter la cinquantaine de kilogrammes ramassés autour du « viaduc de la 4 voies ».

Cette opération, initiée en 2017, consiste à ramasser les déchets sur un territoire défini. Elle est pilotée conjointement entre les Fédérations des Chasseurs et des Pêcheurs des cinq départements des Hauts-de-France.

Le samedi 07 avril 2018, le Trésorier tenait un stand à Margny lors du départ du Paris-Roubaix amateur (confection de mouches artificielles).

Le samedi 21 avril 2018, l’Amicale était représentée, à l’Assemblée Générale de la Fédération de Pêche de l’Oise à Clermont, par son Président, son Trésorier et deux membres du Conseil d’Administration (Françoise Leclère et Roland. Delacuisine).

Le samedi 05 mai 2018, le Président et le Secrétaire assistaient à une formation, par rapport aux consignes de sécurité des 3 salles communales, que nous occupons occasionnellement. À la suite du passage des pompiers, le Maire avait invité tous les représentants des associations de Coudun, dont 2 membres de l’Amicale.

Le samedi 29 juin, le Président participait à la deuxième séance d’information à Braisnes. Il s’agissait d’une journée de sensibilisation, dirigée vers les enfants des écoles et pilotée par Julien Joly, technicien de la Fédération de Pêche.

Le samedi 01/09/18 et le dimanche 02/09/18, Michel Lapointe confectionnait des mouches artificielles au stand de la Fédération de Pêche de l’Oise, lors de la Fête de la Chasse et de la Nature, qui a lieu tous les deux ans au parc du Château de Compiègne.

Ce bilan n’est pas exhaustif car il faut y ajouter les ventes de métaux chez Brion et les nombreuses réunions, en particulier pour le Président et le Trésorier, également membres du Conseil d’Administration de la Fédération de l’Oise.

4) Le site Internet

Jean-Luc Bas, que nous remercions, nous a offert gracieusement son installation et se charge de l’actualiser en textes, photographies, etc.… Il attend vos documents à publier. Vous pouvez consulter ce site à l’adresse : www.peche-a-coudun.fr ou en tapant « pêche à Coudun » sur un moteur de recherche. Un lien permet également d’aller sur le site de la Fédération, riche en informations. Nouveauté : il faut prendre son permis via « Internet ». Nous remercions Jean-Luc pour son aide précieuse, ainsi que Thierry Vochot, qui actualisent le site en photographies prises pendant nos travaux (40 photos en 2015/2016, 38 photos en 2016/2017, 30 photos en 2017/2018 et 44 photos en 2018/2019).

5) Le braconnage

Après une année 2017 relativement calme, 2018 restera une grande année dans ce domaine.

– Le 25 mai, des « jeunes » pêchent dans la réserve chez Valère Couteau (propriété privée). Délogés, ils menacent de revenir !

– La même semaine, Joel Le-Dû est témoin de la même scène au même endroit. Le 4ème « lâcher » avait eu lieu le mardi 22 mai.

– Des actes de braconnage sont signalés durant 3 semaines du 21 mai au 18 juin. Le jeudi 7 juin, Valère Couteau est de nouveau confronté à la délinquance. Les gendarmes appelés se déplacent et verbalisent un des « jeunes » braconniers âgé de plus de 16 ans.

– Le mercredi 13 juin, arrivée des « gens du voyage » qui s’installent sur le stade (avec l’autorisation du Maire d’après eux !). Le 5ème « lâcher » avait eu lieu le mardi 12 juin. Ils assurent le gardiennage, en particulier au niveau de la réserve !

– Le mercredi 27 juin vers 14h30, au niveau du « viaduc de la 4 voies », le Secrétaire a surpris un couple avec leur fille. Le père pêchait à l’asticot. On retrouve les mêmes le mercredi 4 juillet au niveau du stade. Valère Couteau les avait déjà interpellés alors qu’ils pêchaient dans la réserve.

– Le lundi 16 juillet, 3 jeunes connus dans la commune, déjà signalés par Valère Couteau, sont repérés par Joël Le-Dû alors qu’ils pêchaient au-dessus du stade.

– En marge du braconnage, dans la nuit du mercredi 11 au jeudi 12 avril, le portail du « bâtiment bleu » où nous stockons tout notre matériel, a été forcé à la voiture bélier par des personnes bien informées. C’est la commune qui a subi le préjudice du cambriolage (tronçonneuses, tondeuses, chaines…).

– Le samedi 18 août, 2 cormorans sont signalés par Dominique Nagle. Un autre a été aperçu par Bruno Citerne.

6) La pollution

Pas de grosse pollution à signaler cette année. L’eau de l’Aronde, qui était trouble depuis plusieurs années, redevient claire par périodes. Personne ne peut nous donner d’explication à ces améliorations ponctuelles. Le gros problème vient des orages très violents du mois de juin. Ils ont raviné et lessivé les champs entrainant beaucoup d’argile sur certains secteurs de la rivière.

 

III. Rapport financier

1) Rapport des vérificateurs aux comptes

Les comptes ont été vérifiés le mardi 08 février 2019, à partir de 17 heures, salle Lionel Rousseaux, par Joseph Sanguinette, vérificateur aux comptes, en présence du Trésorier et du Président. Xavier Lamoureux était excusé. Les comptes annuels ont été certifiés réguliers et sincères. Le rapporteur atteste que dans la continuité, le travail est bien repéré et bien fait. Joseph Sanguinette propose donc à l’Assemblée de donner quitus au Trésorier. Le Président demande si, dans la salle, quelqu’un désire intervenir. En l’absence de remarque, le rapport financier est adopté à l’unanimité.

2) Rapport du Trésorier

Michel Lapointe expose de manière très détaillée les comptes de la société pour l’exercice 2018. L’extrait annuel de la comptabilité peut d’ailleurs être consulté sur place.

             Recettes

Subventions 2018 : 2470 € (Mairie : 900 €, Fédérales : 370 € et diverses : 1.200 €). Intérêts du Livret A : 79,59 €. Cotisations AAPPMA 2018 : 3.633,05 € dont 3.082 € (actions/Coudun). Cartes fédérales 2018 diverses : 551,05 € (dont 8 permis journaliers à Coudun : 88 €). Autres recettes (repas/Assemblée Générale et ouverture): 1.475,90 €, dons : 37,70 €, divers : 2.484,82 €.

Total pour les manifestations et autres (recettes de fonctionnement) : 4.078,01 €.

Total des recettes 2018 : 10.181,06 €

             Dépenses

Pisciculture : achat de poissons (truites) pour un total de 5.240 €. Assurances du tracteur : 100 €. Achat de matériel : 144,92 €. Entretien du matériel : 272,55 €. Fêtes : 1.297,72 €. Frais kilométriques (remboursements): 240 €. Frais pour les membres du bureau (Conseils d’Administration) : 295,96 €. Travaux : 498,26 €. Entretien/rivière : 867,69 €. Divers : 568,64 €. Frais postaux : 83,93 €.

Total des dépenses 2018 : 9.383,71 €

L’exercice 2018 présente donc un solde positif de 797,35 €

État des comptes au 31 décembre 2018 :

10.181,06 € de recettes – 9.383,71 € de dépenses = 797,35

Bilan de l’exercice 2018

Solde au 31 décembre 2017 : 11.367,85 €. Recettes 2018 : 10.181,06 €. Dépenses 2018 : 9.383,71 €. Bénéfices 2018 : 797,35 €.

Solde au 31 décembre 2018 : 12.165,20 €.

Ventilation du solde par comptes : 129,49 € (compte bancaire), 12.022,53 € (livret A) et 13,18 € (caisse).

3) Prix des cartes 2018

Voir le rapport moral du Président pour les différents votes.

Une invitation pour le repas d’ouverture sera envoyée dans la semaine. Les tarifs spécifiques (femmes, jeunes…) y figureront ainsi que les dates et heures de délivrance des permis. A l’unanimité, le prix de la carte à la journée reste fixé à 11 €.

4) Droit d’entrée

Après le vote lors de l’Assemblée Générale de 2016, il reste maintenu à 30 €.

  1. Prévisions 2019
1) Travaux d’aménagement

Ils s’inscrivent dans la continuité et dans le cadre du plan quinquennal débuté en 2009, en particulier les travaux d’aménagement et l’alevinage en truitelles « farios ». Nous perdons toutefois l’espoir de voir se terminer l’aménagement de notre parcours, du fait des blocages administratifs, alors que les moyens humains et matériels existent encore… .

2) Alevinage et tarifs

Il a été décidé, lors du Conseil d’Administration du 14 décembre 2018, de commander 5.000 alevins de truites « farios » à la pisciculture de Bulles. Le pisciculteur, qui nous a déjà donné beaucoup d’œufs, nous laissera le reste de ses œufs embryonnés Nous les avons récupérés et installés, le 28 décembre, dans le ru de la cressonnière Le pisciculteur nous a informés qu’il devra augmenter ses tarifs du fait de l’augmentation des taxes. Les prix varient en fonction des volumes de poissons commandés. Au départ, les « arcs » nous reviendront à 6 € le kg et les « farios » à 8 € le kg.

3) Dates à retenir
  • L’ouverture a été fixée au samedi 9 Mars 2019 à 9h lors de l’Assemblée Générale du 04 février 2018.
  • Les « lâchers » sont programmés les mardis 05 mars, 26 mars, 16 avril, 14 mai, 04 juin, 9 juillet, 6 août et 27 août 2019.
  • Nettoyage, aménagements des berges et de la rivière : les samedis et dimanches (hors des périodes d’ouverture) de 8h30 à 12h jusqu’au dimanche 03 mars 2019 (rendez-vous au Hangar Bleu).
  • Délivrance des permis au Hangar Bleu les samedis et dimanches à partir de 8h30 ou à partir de midi, après le retour du nettoyage, ainsi que le jour de l’Assemblée Générale du 17 février 2019.
  • Délivrance des cartes de la société : le jour de l’ouverture le 09 mars 2019 de 7h30 à 9h.
  • La période d’ouverture générale de la pêche en France en 1ère catégorie a été fixée du samedi 09 mars 2019 au dimanche 15 septembre 2019.
  • Le repas des « nettoyeurs » est prévu le jeudi 18 avril 2019 (à confirmer).
  • Les salles ont été retenues pour le dimanche 17 février 2019 et le samedi 09 mars 2019.

 

  1. Questions diverses et interventions

1) Monsieur Jean JOPEK, Président de la Fédération de Pêche de l’Oise (extraits)

Il rappelle l’axe principal de sa politique : l’amélioration de la qualité de l’eau qui conditionne le reste.

Il remercie le Président de la société pour son invitation, renouvelle ses félicitations à l’Amicale des Pêcheurs de Coudun pour l’ensemble de son œuvre et répond ensuite aux questions posées dans l’auditoire.

Il détaille les cartes par catégories de personnes (majeures, femmes, enfants …) et confirme au Président que la société a perdu 2 cartes.

À propos des cormorans. La LPO a fait casser « l’arrêté cormorans » du Préfet au motif qu’il n’y avait pas eu d’enquête publique. La Fédération a dû refaire une enquête complète pour présenter des arguments (moyens employés peu efficaces…). Pour cette année, un accord a été trouvé avec la DDT. 135 cormorans (5% des effectifs estimés…) pourront être prélevés par les personnes autorisées. Ce qui est le plus inquiétant, c’est la sédentarisation de ces oiseaux. En effet, 6 ou 7 « dortoirs » sont actuellement signalés dans le département. Le cas échéant, il faut apporter des témoignages et faire remonter les informations auprès de la Fédération. La LPO est très active sur les réseaux sociaux.

À propos des agissements des « gens du voyage » (question de Didier Carpe). Il s’agit d’un gros souci. L’ONCFS peut verbaliser (65 €). Toutefois, on se heurte à un problème d’adresse pour retrouver les délinquants qui peuvent cumuler les amendes. Pour leur stationnement, ils ne sont pas expulsables pendant 3 semaines !

À propos des travaux. Dans l’absolu, il s’agit de revenir en arrière pour replacer une rivière comme l’Aronde dans son lit d’origine. Il s’agit de reméandrer le cours d’eau, pour freiner les inondations, en le faisant traverser les marais. Pour 100 mètres linéaires de déflecteurs, une déclaration de travaux est suffisante pour la Fédération. Au-dessus de 100 mètres, c’est beaucoup plus lourd car il faut respecter toute la chaine administrative.

À propos des ragondins. Il faut voir avec le GEMAPI et Sébastien Deschamps dont c’est le domaine de compétence. La question a été posée par la Fédération et on attend leur réponse.

À propos des tarifs et des permis. La Fédération a augmenté le permis de 1 euro. 50 centimes iront aux AAPPMA et 50 centimes resteront à la Fédération.

À propos de la notion d’adhérent. À la suite d’une question posée par Dominique Nagle, une longue discussion s’engage pour définir la notion d’adhérent. Il en ressort que l’adhérent est celui qui prend son permis auprès de la société.

À propos des effectifs. On note une baisse des effectifs, en particulier des cartes journalières, dans le département de l’Oise (9.800 adhérents en 2018 contre 10.600 en 2017). Les causes ne sont pas définies (tout Internet ?).

À propos de la réciprocité. La demande de réciprocité est à l’initiative de chaque société. Les adhérents des AAPPMA non réciprocitaires ne pourront pêcher qu’à une seule canne au lieu de 4 précédemment (décision des AAPPMA par rapport au renouvellement des conventions avec les détenteurs des droits de pêche. Le Président évoque la possibilité d’une réciprocité locale au niveau d’un bassin (convention entre les 5 sociétés de pêche de l’Aronde). Toutefois pour réaliser l’unité au niveau des travaux, l’état des sociétés en adhérents et acteurs pose problème (12 pêcheurs à Gournay/Aronde).

À propos de la liaison avec la Fédération. À la suite d’une question posée par Didier Carpe, concernant la pollution engendrée par l’incendie de la station d’épuration, le Président rappelle que la société doit porter plainte dans tous les cas. Une éventuelle indemnisation par rapport aux préjudices subis en dépend. Il propose de faire remonter le maximum d’informations (mails) par l’intermédiaire du Président de la Société (Règlement Intérieur, pollution, etc…). La Fédération pourra ensuite servir de relai vers l’Administration.

 

2) Monsieur Christophe LEGRAIN, adjoint au Maire de Coudun (extraits)

Il remercie le Président pour son invitation.

Il a apprécié le compte-rendu de la dernière Assemblée Générale.

Il souligne le gros travail fourni par la société, dont l’impact sur l’environnement dépasse le cadre strict de la pêche.

Il indique que le 2ème Forum des Associations est programmé le samedi 07 septembre 2019. Les feuilles d’inscription vont être envoyées aux associations début mars. Il demande si l’on pourra bénéficier, comme il y a deux ans, de l’aide de la Fédération au niveau du prêt de matériel (jeux, panneaux…).

Il nous informe que la commission d’attribution des subventions va se réunir. Il est donc urgent d’envoyer la demande à la Mairie.

Pour répondre à Gérard Leroy, intervenant à la suite des intrusions des « gens du voyage » sur le stade, il rappelle que beaucoup d’argent a déjà été consacré à la protection et à la sécurité. Le Maire ne peut créer du droit et doit faire appliquer la loi (Préfet).

L’ordre du jour et Roland étant épuisés, le Président lève la séance à 11h30.

 

Les Secrétaires : Françoise Leclère et Michel Leblond

Inscription