Conseil du 20 juillet 2012

20/07/2012

Ce conseil s’est tenu en présence de sept membres à partir de 18h45 au bâtiment bleu. F. Leclère et C. Desaunay étaient absents. J.L. Bas avait répondu à notre invitation.

Les secrétaires M. Leblond et H. Rollet

Attention ! Lors du « lâcher » du mardi 7 août, nous avons convenu avec le pisciculteur de modifier la teneur (répartition arcs/farios et quantités) des « lâchers » votée lors du Conseil d’Administration du vendredi 20 juillet 2012. Le 28 août 2012, ce sont 60 kg d’arcs qui seront déversés. Après la fermeture, un « lâcher » spécifique de 60 kg de « farios » reproductrices sera effectué à une date à déterminer.

Ordre du jour

Lapointe nous fait un bilan financier détaillé de cette journée ainsi qu’un point sur l’état des finances à la date du 20 juillet 2012.

Le 24 juin, 25 pêcheurs adultes ont pris une inscription avec repas (25×23 = 575 €). 2 « jeunes pêcheurs » ont fait de même ainsi qu’une femme (15×3 = 45 €). 7 permis fédéraux à la journée ont été placés (7×10 = 70 €). En plus, 21 repas ont été servis (21×13 = 273 €). L’estimation (pesée) de la « bassine aux 6 truites » a permis de vendre 44 tickets à 2 euros (88 €) et le « jeu de la ficelle » a rapporté 100 € (50×2). La caisse du bar a enregistré 352,10 €. Monsieur Fitowski a donné 50 € et nous avons bénéficié en plus de 20 € de dons anonymes. Les recettes de la journée se sont élevées à 1.573,10 € et les dépenses à 841,05 € dégageant un bénéfice de 732,05 €. Ce bilan est plus que satisfaisant car les intempéries subies étaient vraiment décourageantes. Heureusement que nous avions la salle cette année pour abriter les convives. Pour mémoire, le 19 juin 2011 dans des conditions climatiques beaucoup plus favorables, 24 pêcheurs avaient pris une carte (-3), 47 repas (12 €) avaient été servis (-2) et 32 tickets « bassine » à 2 € (-12) avaient été vendus. Les recettes s’étaient élevées à 1.353 € et les dépenses à 789,70 € laissant un bénéfice de 563,30 €. Au 01/01/12, nous avions 6.451,15 € sur le livret A et 9.842,25 € à la date du 20/07/12, auxquels il faut ajouter 25,60 € sur le compte ainsi que 10,80 € en caisse. Actuellement, les factures « SIAVA » s’élèvent à 392,81 € alors que nous avons en quelque sorte une possibilité de subvention à concurrence de 1.000 €. Le Trésorier propose donc l’achat de matériel de protection indispensable lors des travaux (lunettes, casques, gants, waders…) ainsi que des scies, lames, etc.… . L’achat d’une trousse de secours est écarté. Le Président signale que le gyrophare du tracteur est à réparer. Les propositions sont adoptées à l’unanimité. H. Rollet avait trouvé une piste pour l’achat d’un tracteur à quatre roues motrices mais au prix de 6.000 €. Dans l’optique de remplacer notre tracteur, nous avions envoyé un courrier au Président du SIAVA le 27/10/11 demandant la possibilité de cumuler les trois années 2012, 2013 et 2014 de subventions (environ 3.000 €) qu’il peut nous accorder. Ce courrier (copie jointe) étant resté sans suite, le Secrétaire est chargé d’envoyer une « relance » pour faire avancer ce dossier.

Dès mercredi, au lendemain du « lâcher », le Président a délogé des braconniers au Pont à Tan. Constatant par ailleurs que des pêcheurs jeunes et moins jeunes s’installent souvent en toute impunité à la « cascade », il propose d’ouvrir cette partie de la réserve à la pêche pour que les truites braconnées sur ce secteur bénéficient au moins aux sociétaires. Cette proposition, appuyée par F. Caqueret, est rejetée par la majorité des autres membres du Conseil d’Administration. Par contre, une deuxième proposition visant à installer des obstacles à la pêche sur cette zone (arbres, piquets avec barbelés   ) est adoptée à l’unanimité. R. Delacuisine demande que davantage de panneaux d’interdictions soient installés sur le parcours notamment à la « cascade ». Au sujet de ces panneaux, le Président nous montre une plaquette que lui a fournie la Fédération sur laquelle sont répertoriées les différentes possibilités « d’alertes » destinées au public. Il est décidé d’en commander au prix de deux euros, la facture pouvant venir en déduction sur « l’avoir » que nous avons (subvention pollution). M. Lapointe propose de faire acter et enregistrer la « réserve » par la Préfecture pour que d’éventuelles poursuites contre les braconniers puissent aboutir.

Le Président nous rappelle que la Fête de la Chasse et de la Nature aura lieu les 1er et 2 septembre 2012 dans le parc du Palais Impérial de Compiègne et que la Fédération, qui y tiendra des stands, nous a invité à y participer pour faire la publicité de notre société.

La proposition d’indemnisation de déplacement de M. Lapointe et de J. Gasnot est reconduite dans les mêmes conditions qu’en 2011 à l’unanimité.

Jean-Luc Bas propose que soit indiqué le mail du site de la société sur le journal de la commune (à voir avec Monsieur Formont).

Constatant lors du « lâcher » de mardi que la plupart des « farios » n’atteignaient pas la taille de 30 cm, et que beaucoup de pêcheurs ont du mal à respecter le règlement intérieur sur ce point, M. Leblond amène la réflexion sur une éventuelle modification de ce règlement consistant à fixer cette taille à 28 cm au lieu de 30 cm. Il s’en suit une longue discussion stérile au cours de laquelle sont sans cesse ressassés les mêmes arguments. Les points de vue étant trop divergents dans ce domaine, aucune synthèse n’étant possible, cette discussion est abandonnée. Un autre sujet de désaccord lié au précédent apparaît à propos de la répartition « arcs/farios » lors des deux derniers « lâchers » du mois d’août. H. Rollet et M. Leblond, minoritaires, souhaitant que ces « lâchers » soient constitués exclusivement « d’arcs » avec un « lâcher » complémentaire avant ou après la fermeture uniquement constitué de « farios » pour que celles-ci ne soient pas ou peu pêchées et puissent éventuellement se reproduire. Après discussion, le statu quo (30kg/30kg) est maintenu pour les derniers « lâchers ». Il est en outre décidé (opposition de M. Leblond qui pense que ce sont les truitelles qui vont faire les frais de l’opération, les « farios » étant particulièrement cannibales…) d’acheter 100 kg de « farios » pour effectuer un « lâcher » complémentaire (après la fermeture) de truites reproductrices pouvant coloniser les frayères dès le début d’octobre.

  • Lapointe propose la remise de « trophées » aux anciens pêcheurs « méritants » mais R. Delacuisine exprime sa désapprobation.

Avant de solliciter la Mairie pour la subvention « jeune pêcheur », le Secrétaire propose que celle-ci soit fixée à 25 € au lieu des 15 € demandés ce qui permettrait de diminuer en conséquence les actions 2013. Il demande si l’on peut ajouter à la liste deux jeunes qui ont pris leur permis à Élincourt mais font partie de la société. La proposition étant adoptée à l’unanimité, il sera demandé 175 € de subvention.

Il reste fixé au dimanche 16 septembre 2012, à partir de 12h30 au bâtiment bleu, le menu choisi étant indiqué sur la feuille jointe en annexe.

L’ordre du jour étant épuisé, le Président lève la séance à 20h30.